Noël autrement : réflexions et alternatives

Les fêtes de fin d’années sont devenues de plus en plus une course effrénée vers les « toujours plus » : comme un besoin impérieux de (sur)consommer un argent que l’on a pas ou peu, à la quête de ce plaisir éphémère qui n’en est plus un : les cadeaux. Car ce qui devrait être la joie d’un moment partagé s’est transformé en casse-tête annuel : que faire à manger ? Qu’acheter pour combler l’autre ? Derrière le délire de perfection d’une image publicitaire ciblée, est-il possible de renouer avec les plaisirs simples et de vivre ces fêtes de Noël autrement ?

Se poser les bonnes questions

Quand je dis « bonnes », il n’y a aucun jugement de valeur de ma part. Je veux simplement dire qu’il faut commencer par se poser des questions bonnes pour soi, qui sauront apporter le sens que l’on cherche à ces fêtes de fin d’année. Quel est-il justement le sens de ces fêtes ? Si dépenser son argent durement (ou pas) gagné dans un objet qui vous apportera du plaisir n’est pas négatif en soi, ne faudrait-il pas prendre le temps de voir un peu plus loin ? Voici quelques pistes de réflexions qui pourraient vous être utiles.

Crédit photo Oscar Keys

Prendre un rendez-vous avec soi-même

C’est le bon moment pour faire le point sur l’année passée, lister les bons et mauvais moments, ce qu’on en retire et ce que vous pourrez transposer / améliorer / arrêter en 2018 – que ce soit dans le domaine pro ou perso. Il existe beaucoup de méthodes pour cela, mais pour cette pratique réflexive j’aime suivre une technique simple : une question ciblée par jour, d’apparence ordinaire mais qui va entraîner un vrai travail introspectif. Vous pouvez trouver ce genre de questionnaires (ou prompt) chez Boho Berry par exemple. Le but est de tenir un journal (oui, il n’y a pas vraiment de traduction française pour journaling, c’est bien dommage) – vous pouvez répondre tout au long du mois ou bloquer un moment spécifique pour le traiter en entier. Côté professionnel, je ne pourrais que vous conseiller de vous plonger dans Your best year 2018 de Lisa Jacobs – qui existe aussi en version non pro (uniquement en anglais).

Prendre le temps du partage avec les autres

C’est bien joli, cette image d’Épinal, la petite famille devant son sapin qui ouvre des cadeaux parfaitement bien emballés…  Mais au lieu de vouloir à tout prix vivre dans une publicité sous tranxène, ce moment ne serait-il pas propice à une vraie expérience de partage que la routine nous a fait reporter tout en bas de notre to-do list ? Le partage avec les êtres chers, couple, famille, amis, voisins, inconnus … ? Peut-être est-ce le début d’une plus grande ouverture de votre bulle sur le monde extérieur. Sortir de sa zone de confort n’est jamais chose aisée mais cela pourra vous apporter personnellement autant qu’à votre entourage.

Objectiver l’objet ?

La question cruciale de ces fêtes étant « merde, qu’est-ce que je peux lui acheter ?« , ne faudrait-il pas la remplacer par d’autres au préalable ? Tout d’abord faut-il à tout prix offrir un objet ? Il est tout à fait possible d’offrir des expériences, je vous en parle un peu plus bas.
Mais si c’est de tangible dont vous avez envie, demandez-vous vraiment de quoi le destinataire de votre cadeau a vraiment besoin. Combien de cadeaux achetés ou reçus sans vrai but ou sans plaisir (il n’y a qu’à voir les statistiques de revente dans les jours qui suivent). Quand vous achetez votre cadeau demandez-vous si c’est vraiment pour son destinataire ou est-ce que vous ne  projetteriez pas votre propre envie dans ce cadeau ? Offrir un objet avec une intention peut s’avérer bien plus efficient que cette promo clignotante qui, elle, ne vous demande pas de penser bien loin.
Offrir, c’est aussi donner : pourquoi ne pas prendre le temps de réfléchir aux dons que vous pourriez faire. La liste est longue mais vaut la peine que l’on s’y penche, car le partage vise aussi la solidarité (matériel inutilisé, nourriture, vêtements, dons financiers à une association ou encore dons du sang).
Enfin, il est important de penser à l’objet que vous souhaiter acquérir. Quelle est son empreinte carbone ? Il est facile de se renseigner sur la fabrication d’un objet, son impact sur l’environnement et les conditions dans lesquelles il a été produit. Mais pensons plus loin que ça, plus loin que les matériaux qu’il utilise : que sera son empreinte lors de son utilisation ? Quid de son recyclage ? Et bien évidemment : est-il possible de l’acheter d’occasion ou dématérialisé ?

Exemple de cadeaux alternatifs

Pour clore cet article sur le rapport aux fêtes de fin d’année et à notre vision parfois trop consumériste de Noël, voici quelques idées de cadeaux alternatifs (même si oui, les sweats moches en laine synthétique, tu peux pas test ^^)

Crédit photo Roman Kraft

Offrir une expérience

  • Vous pouvez offrir une expérience, et donc potentiellement des chouettes souvenirs, vivre des émotions ensemble (on en revient au partage donc). Pas besoin d’élaborer un plan diabolique, cela peut être très simple : voyage, musée, sortie, repas à la maison ou dans un restaurant sympa – tout dépend de votre intention et de votre budget bien sûr.
  • On y pense moins, mais vous pouvez faire un don à une association au nom de la personne – en rapport avec ses valeurs ou parce que vous souhaitez la sensibiliser à une cause en particulier
  • Dans la même optique, vous pouvez lui offrir d’être sponsor d’un projet, une création : média indépendant, artiste, design écolo – il y aujourd’hui des tonnes de possibilités en mécénat participatif. En guise de mini sélection, vous pouvez regarder du côté des nouveaux médias tech comme Le RDV Tech, NowTech ou Geek Inc mais en parcourant les sites tels que Tipeee, Ulule, Patreon ou Kickstarter vous trouverez des tas de projets supers intéressants à soutenir 🙂 Si le sujet vous intéresse, je vous ferai un article plus détaillé sur les systèmes de mécénat participatif et mes projets coup de cœur.

Cadeaux tangibles

Vous préférez offrir un objet mais vous n’avez pas trop d’idées ? Voici les miennes !

Crédit photo rawpixel.com

  • Écrire une lettre : mais oui, en 2017, on peut tout à fait à l’aide d’un papier (de bonne qualité si possible !) et son joli stylo-plume (ou son bic préféré) prendre un moment pour écrire à ses proches, qu’ils soient loin ou non ! Dans ce monde plutôt dur, prendre le temps d’écrire à l’autre son bonheur de le savoir dans sa vie, sa gratitude face à tel ou tel évènement, oui, cela me parait essentiel 🙂
  • Recycler ? Mais oui ! Vous avez un objet en parfait état qui ne vous sert plus et qui ferait la joie d’un proche (ou d’un inconnu, mais on va y aller pas à pas dans l’altruisme) ? Pourquoi ne pas simplement le lui offrir au lieu d’acheter systématiquement du neuf ?
  • Faire un cadeau maison naturel – parce que tout comme le temps pris pour écrire une lettre, celui investi dans un DIY plus ou moins réussi sera aussi le bienvenu. Un de ses gros avantages : la personnalisation ! Il y a tellement de choses que vous pourriez faire : pour déguster (un joli pot façon mason jar décoré de granola gourmand, de gomasio ou de mélanges ciblés de tisanes, thés ou épices), pour décorer (les DIY de déco sont légions sur Pinterest, que ce soit de jolis objets ou des bougies… il y en a pour tous les goûts !) ou encore pour se chouchouter avec des produits cosmétiques homemade. Je vous prépare d’ailleurs une petite sélection des mes produits fait maison à offrir préférés.
  • Offrir des livres… what else ? Neufs ou d’occasion, pour moi c’est LE cadeau idéal ! A chaque fois qu’on me demande ce que je veux, il y a des milliards de possibilités, mais je dis toujours « un livre » parce qu’il y a peu de chance que je sois déçue. Que ce soit votre coup de cœur de l’année (par exemple L’Apothicaire par Henri Loevenbruck) ou celui du libraire, un livre engagé, incitant à réfléchir sur sa consommation ou son alimentation ou bien le dernier livre qui vous aura fait hurler de rire, l’important reste toujours l’intention que vous y mettrez pour votre destinataire
  • On a tendance à l’oublier mais la presse peut-être un bon moyen de faire plaisir, du féru d’histoire  à l’addict de l’info en passant par la yogini, offrir un abonnement n’est pas qu’utile mais aussi une belle façon de montrer à l’autre que ses passions nous tiennent à cœur (**message subliminal** vous avez vu au fait le Nouveau Magazine Littéraire sorti le 18 décembre dernier ? **message subliminal**)

 

Pour finir, j’espère que cet article vous aura fait réfléchir ou aura renforcé votre envie de passer des moments qualitatifs avec vos proches. Parler de bienveillance parait toujours un peu mièvre, mais si l’on prend le risque de tomber un peu l’armure de cynisme que la dureté de nos sociétés nous impose malgré nous, quels risques prenons nous vraiment si ce n’est celui de passer de beaux moments ensemble ?

Je vous souhaite à toutes et tous de belles, magnifiques, merveilleuses fêtes de fin d’année et je me fais une joie de vous (re)croiser ici ou sur les réseaux sociaux (oui, même toi le petit troll qui cache un p’tit cœur fragile 😉 )

 

Crédit photo de couverture : Denise Johnson

N'hésitez pas à partager cet article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *